Contactez-nous

Geistlich Pharma France SA
Parc des Reflets - Bât C
165 avenue du Bois de la Pie - BP 43073
95913 Roissy CDG Cedex

France:
Tél.: +33(0) 1 48 63 90 26
Fax: +33(0) 1 48 63 90 27
service.client@geistlich.fr

Dentaire Professionnels
Home / Dentaire Professionnels / Domaines thérapeutiques / Elévation du plancher sinusien / Prévention de l'élévation du plancher sinusien

Prévention de l'élévation du plancher sinusien

Cas cliniques

Alveolar ridge preservation in posterior maxillary teeth

Case by Dr. Ryan SB Lee, Dr. Lisetta Lam & Prof. Saso Ivanovski
Brisbane, Australia

Défi clinique

La combinaison de la résorption de l’os alvéolaire et de la pneumatisation du sinus après une extraction dentaire en secteur postérieur maxillaire réduit la hauteur osseuse disponible pour la future implantation et renforce la nécessité d’un comblement sinusien.
Les techniques d’élévation de sinus telles que les approches par voie latérale ou crestale, qui malgré une bonne prévisibilité peuvent être une cause supplémentaire de morbidité chez les patients, augmentent le risque de complications (exemple : perforation de la membrane sinusienne), les coûts et la durée des traitements.1,2

Une autre option thérapeutique peut inclure l’utilisation d’implants courts (longueurs < 6 mm) dans le maxillaire postérieur. Toutefois, les preuves cliniques du succès à long terme sont actuellement insuffisantes.3,4

Aperçu du résultat clinique

Objectifs

Conclusions 

But / Approche

Pendant l’élévation du lambeau, le tissu cicatriciel est coupé et partiellement retiré.
Après cette étape, une membrane Geistlich Bio-Gide® est placée pour isoler le tissu fibreux présent dans la partie supérieure du sinus. La membrane sinusienne est ensuite soulevée dans la région médiane du sinus.

La cavité sinusienne est remplie de Geistlich Bio-Oss® également utilisé pour compenser l'atrophie de la crête. Geistlich Bio-Gide® est stabilisée du côté vestibulaire avec des pins en titane et stabilisée au niveau du palais.

 

Conclusion

Cette approche a permis de régénérer aussi bien le sinus que la crête atrophiée en une seule chirurgie.

Bibliographie :

  1.  Pjetursson et al., 2008. Journal of clinical periodontology (35), 216-240 (Clinical study).
  2.  Tan et al., 2008. J Clin Periodontol. Sep;35(8):241-54 (Clinical study).
  3.  Fan et al., 2017. Clin Implant Dent Relat Res. Feb;19(1):207-215 (Clinical study).
  4.  Thoma et al., 2015. J Clin Periodontol. 2015 Jan;42(1):72-80 (Clinical study).
  5.  Park et al., 2016. J Periodontal Implant Sci. 2016 Dec;46(6):415-425 (Clinical study).
Safa Souga

Clinical Science Education Manager