Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site et optimiser notre communication. Nous tenons compte de votre choix et utilisons uniquement les données pour lesquelles vous avez donné votre accord.

Ces cookies contribuent au bon fonctionnement de notre site web en permettant les fonctions de base telles que la navigation et l’accès à des domaines sécurisés. Sans ces cookies, notre site ne peut pas fonctionner correctement.

Ces cookies nous aident à comprendre comment les visiteurs interagissent avec notre site web en collectant des informations de manière anonyme. Grâce à ces informations, nous pouvons optimiser notre offre en permanence.

Ces cookies sont utilisés afin de suivre les utilisateurs sur les pages web. Le but est de proposer des annonces pertinentes et intéressantes pour les utilisateurs et par conséquent précieuses pour les annonceurs et éditeurs et autres partenaires publicitaires tiers.

Interventions complexes - Implantation tardive

L’implantation tardive constitue une option thérapeutique standard fiable, praticable par tous les chirurgiens ou dans les situations exigeant une régénération osseuse. Les biomatériaux Geistlich aident à préserver la crête osseuse en vue d’une implantation tardive en jouant le rôle de support à la formation de tous les tissus nécessaires1,2.

Cas clinique : Implantation tardive avec Geistlich Bio-Oss® Collagen et Geistlich Mucograft® Seal en présence d’une paroi osseuse vestibulaire préservée. 

Geistlich Bio-Oss® Collagen et Geistlich Mucograft® Seal permettent une préservation significativement plus importante du volume osseux que lors d’une cicatrisation spontanée3.

Cas clinique : Implantation tardive avec Geistlich Bio-Oss® Collagen et Geistlich Bio-Gide® en présence d’un défaut de la paroi osseuse vestibulaire.

Geistlich Bio-Oss® Collagen associé à la membrane Geistlich Bio-Gide® permet de disposer d’un os néoformé suffisant pour une implantation correcte et sûre.

 

Bibliographie:

  1. Cardaropoli D, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2012; 32(4): 421-30.
  2. Perelmann-Karmon M, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2012; 32(4): 459-65.
  3. Jung RE, et al.: J Clin Periodontol 2013; 40(1): 90-98.