Augmentation verticale

La réussite d'un traitement implantaire exige une hauteur de crête alvéolaire suffisante. Les techniques conventionnelles de rehaussement de la crête associent la greffe osseuse en bloc ou d’apposition et les membranes à mémoire de forme.


Augmentation avec blocs d’os

Les blocs d’os autogène constituent le matériau de référence pour compenser une hauteur osseuse insuffisante. Cependant, la résorption importante peut se traduire par des échecs fonctionnels et esthétiques.

Le modelage du bloc d’os avec Geistlich Bio-Oss® puis la protection de la zone augmentée par la barrière collagénique Geistlich Bio-Gide® limitent considérablement la résorption de la greffe. Le volume de l’augmentation crestale reste stable1.

 


Augmentation avec des membranes à mémoire de forme

Les grandes augmentations verticales de la crête sans bloc d’os nécessitent une membrane à mémoire de forme. Il s’agit souvent de membranes synthétiques renforcées titane qui présentent cependant le risque d’une exposition prématurée et d’une infection bactérienne2,3. L’associaiton avec Geistlich Bio-Gide® favorise la cicatrisation des tissus mous et limite la déhiscence de la plaie4

L’espace au-dessous de la membrane à mémoire de forme renforcée titane peut être comblé avec un mélange de copeaux d’os autogène et de particules de Geistlich Bio-Oss®. Cela favorise un équilibre optimal entre l’ostéogénèse, stimulée par les copeaux d’os, et la préservation du volume permise par la lente résorption de Geistlich Bio-Oss® 5.


Bibliographie:

  1. Chiapasco M, et al.: Clin Oral Implants Res 2013; 23(9): 1012-21.
  2. Zitzmann N, et al.: Int J Oral Maxillofac Implants 1997; 12(6): 844-52.
  3. Schneider D, et al.: Clin Oral Implants Res 2013; Feb 25. [Epub ahead of print].
  4. Tal H, et al.: Clin Oral Implants Res 2008; 19(3): 295-302.
  5. Simion M, et al.: Clin Oral Implants Res 2007; 18(5): 620-29.