Augmentation de l'épaisseur des tissus mous


Pourquoi est-ce important d'épaissir les tissus mous autour des implants dentaires, des dents naturelles ou sous les restaurations en bridge ? 
Le rendu esthétique et les attentes du patient jouent souvent un rôle.1-4 Cependant, des études montrent également que les patients avec un biotype muqueux mince sont plus sensibles aux problèmes fonctionnels et esthétiques.5

À ce jour, le tissu conjonctif sous-épithélial est considéré comme le gold-standard pour l'augmentation des tissus mous.6,7 Pourtant, des facteurs anatomiques tels que les nerfs et les vaisseaux sanguins du palais restreignent les dimensions des greffons8-10. De plus, le prélèvement de greffe peut provoquer :

  • des saignements,
  • des douleurs,
  • un gonflement,
  • et parfois aussi un engourdissement ou des infections.11-14

L'épaississement des tissus mous avec Geistlich Fibro-Gide® a été étudié dans plusieurs essais précliniques et cliniques. 
Les études ont montré des résultats comparables aux greffes de tissu conjonctif en termes de variation du volume des tissus mous au fil du temps.7 Ainsi, il a été prouvé que Geistlich Fibro-Gide® fournit du tissu mou augmenté stable à la fois en termes de qualité et de quantité,  avec les avantages supplémentaires suivants :

  • éviter le prélèvement sur un site donneur,
  • obtenir un temps chirurgical plus court,
  • et une perception de la douleur du patient plus faible.15-17

  

References: 

  1. Studer SP. et al.: J Prosthet Dent 2000; 83(4):402-11. (clinical study)
  2. Kinsel RP, Capoferri D, et al. : Pract Proced Aesthet Dent 2008; 20(4): 231-36. (clinical report)
  3. Schneider D, et al.: Clin Oral Implants Res 2011; 22(1): 28-37. (clinical study)
  4. De Bruyckere T, et al. : J Clin Periodontol 2015; 42(9): 876-82. (clinical study)
  5. Puisys A, Linkevicius T: Clin Oral Implants Res 2015; 26(2): 123-29. (clinical study)
  6. Thoma DS, et al.: Clin Oral Implants Res 2009; 20: 146-65. (systematic review)
  7. Thoma DS, et al.: J Clin Periodontol 2014; 41 Suppl 15: S77-91. (systematic review)
  8. Fu JH, et al.: J Periodontol 2011; 82: 1000-06. (cadaver study)
  9. Kim DH, et al.: Clin Anat 2014; 27: 578-84. (cadaver study)
  10. Yu SK, et al.: J Clin Periodontol 2014 ; 41(27): 908-13. (cadaver study)
  11. Griffin TJ, et al.: J Periodontol 2006; 77: 2070-79. (clinical study)
  12. Soileau KM, et al.: J Periodontol 2006; 77: 1267-73. (clinical study)
  13. Zucchelli G, et al.: J Clin Periodontol 2010; 37: 728-38. (clinical study)
  14. Cairo F, et al.: J Clin Periodontol 2012; 39: 760-68. (clinical study)
  15. Zeltner M, et al. J Clin Periodontol 2017; 44(4): 446-53. (clinical study)
  16. Thoma DS, et al. J Clin Periodontol 2016; 43(10): 874-85. (clinical study)
  17. Huber S, et al.: J Clin Periodontol 2018; 45(4): 504-12. (clinical study)
Verena Vermeulen
Senior Scientific Communication Manager