Récessions gingivales

Les récessions gingivales sont extrêmement fréquentes. Elles peuvent augmenter la susceptibilité aux caries radiculaires, avoir des conséquences esthétiques, et conduire à une hygiène bucco-dentaire insuffisante du fait d’hypersensibilités radiculaires.1,2

Il existe plusieurs techniques de greffe  employées pour le recouvrement des récessions comme l’association d’un greffon de tissu autogène et d’un lambeau avancé coronairement.  Le recours à Geistlich Mucograft® représente une alternative à cette procédure3,4.

La greffe autogène de tissu conjonctif et la matrice collagène Geistlich Mucograft® donnent des résultats comparables en termes de recouvrement moyen de la récession3 et de gain de tissu kératinisé3,4 lorsqu’elles sont associées à un lambeau avancé coronairement. En revanche, la matrice Geistlich Mucograft®  

  • est associée à une morbidité inférieure pour le patient3,4
  • ne nécessite pas de prélèvement de tissus mous3,4   

Cas clinique : Recouvrement d’une récession unitaire avec un lambeau avancé coronairement et Geistlich Mucograft® dans un biotype gingival fin.

La matrice collagénique Geistlich Mucograft® associée à un lambeau avancé coronairement permet un traitement efficace de la récession gingivale sans provoquer de douleur supplémentaire.

 

Bibliographie:

  1. Chambrone L, et al.: Cochrane Database Syst Rev (2): CD007161.
  2. Bignozzi I, et al.: J Periodontal Res 2013 May 7.
  3. Cardaropoli D, et al.: J Periodontol 2012; 83(3): 321-28.
  4. McGuire MK & Scheyer ET: J Periodontol 2010; 81(8): 1108-17.