Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site et optimiser notre communication. Nous tenons compte de votre choix et utilisons uniquement les données pour lesquelles vous avez donné votre accord.

Ces cookies contribuent au bon fonctionnement de notre site web en permettant les fonctions de base telles que la navigation et l’accès à des domaines sécurisés. Sans ces cookies, notre site ne peut pas fonctionner correctement.

Ces cookies nous aident à comprendre comment les visiteurs interagissent avec notre site web en collectant des informations de manière anonyme. Grâce à ces informations, nous pouvons optimiser notre offre en permanence.

Ces cookies sont utilisés afin de suivre les utilisateurs sur les pages web. Le but est de proposer des annonces pertinentes et intéressantes pour les utilisateurs et par conséquent précieuses pour les annonceurs et éditeurs et autres partenaires publicitaires tiers.

Récessions gingivales

Les récessions gingivales sont extrêmement fréquentes. Elles peuvent augmenter la susceptibilité aux caries radiculaires, avoir des conséquences esthétiques, et conduire à une hygiène bucco-dentaire insuffisante du fait d’hypersensibilités radiculaires.1,2

Les greffes de tissus mous autogènes, telles que les greffes gingivales libres ou les greffes de tissu conjonctif, se sont avérées efficaces pour couvrir les défauts de récession.1 Cependant, la récolte de ces greffons, généralement à partir du palais, est douloureuse, techniquement exigeante, prend du temps et peut entraîner des complications telles que des saignements, des douleurs, un gonflement et parfois aussi un engourdissement ou des infections..3-6

Geistlich Fibro-Gide® ou Geistlich Mucograft® combinée avec un lambeau coronalement avancé ou dans des techniques minimalement invasives représente une alternative viable au recouvrement de récession avec une greffe autologue.7,8

Grâce à l'absence de prélèvement sur un deuxième site chirurgical, ces matrices de collagène sont associées à moins de temps passé au fauteuil, à la perception de la douleur dupatient et à une morbidité moindre. 10-12

  

References:

  1. Chambrone L, et al.: Cochrane Database Syst Rev (2): CD007161. (systematic review)
  2. Bignozzi I, et al.: J Periodontal Res. 2014; 49(2): 143-63. (review)
  3. Griffin TJ, et al.: J Periodontol 2006; 77: 2070-79. (clinical study)
  4. Soileau KM, et al.: J Periodontol 2006; 77: 1267-73. (clinical study)
  5. Zucchelli G, et al.: J Clin Periodontol 2010; 37: 728-38. (clinical study)
  6. Cairo F, et al.: J Clin Periodontol 2012; 39: 760-68. (clinical study)
  7. McGuire MK & Scheyer ET: J Periodontol 2016; 87(3): 221-7.
  8. Cardaropoli D, et al.: J Periodontol 2012; 83(3): 321-28.
  9. Griffin TJ, et al.: J Periodontol 2006; 77: 2070-79. (clinical study)
  10. Sanz M, et al.: J Clin Periodontol 2009; 36(10): 868-76. (clinical study)
  11. Geistlich Mucograft® Seal Advisory Board Meeting Report, 2013. Data on file, Geistlich Pharma AG, Wolhusen, Switzerland.
  12. Lorenzo R, et al.: Clin Oral Impl Res 2012; 23(3): 316-24. (clinical study)
Verena Vermeulen
Group Lead Clinical Marketing