Régénération cartilagineuse

Informations générales sur les lésions du cartilage


Le cartilage articulaire a une capacité limitée de régénération due à l’absence de vaisseaux sanguins et la faible activité mitogénique des chondrocytes. La lésion ne peut pas se résorber d’elle-même.
Sans traitement, selon son emplacement et sa taille, cette lésion évolue et se solde par une ostéoarthrite. Pour prévenir ce processus de dégénérescence, l’intervention sur le cartilage articulaire vise à restaurer la structure et la fonction du cartilage hyalin.
Geistlich se concentre sur les procédés de régénération les moins invasifs et le développement de produits qui soutiennent les processus de cicatrisation du corps. L'objectif étant de réparer le cartilage articulaire, de réduire la sensation de douleur du patient et de ralentir la progression de la lésion. En fonction de l'âge de la personne et de son niveau d'activité, l'approche préserve ou améliore le mode de vie du patient avant de considérer des traitements alternatifs comme le remplacement de l'articulation.
Avec Chondro-Gide®, Geistlich a développé un assemblage de collagène conçu pour une régénération guidée. Cette matrice peut être utilisée en combinaison avec différentes approches établies de réparation de cartilage. L'application de Chondro-Gide® avec des techniques de stimulation de la moelle osseuse a conduit à l'élaboration conjointe et fructueuse d'une matrice et d'une technique, aujourd'hui connues sous le nom d'AMIC® (Autologous Matrix Induced Chondrogenesis - chondrogenèse autologue induite par matrice). AMIC® combine microfracture et application de la matrice bicouche. Après la microfracture, les cellules migrent dans la lésion. La matrice Chondro-Gide® utilisée pour recouvrir la lésion fournit aux cellules un assemblage de colonisation stabilisant et protégeant ainsi le caillot fibrineux obtenu. Dans cette 'chambre biologique' les cellules sont stimulées pour se différencier et former le tissu de réparation. Le côté de la surface lisse et occlusive pour les cellules de la matrice empêche la diffusion de cellules dans l’interligne articulaire et les protège contre les sollicitations mécaniques.
Que les cellules soient récupérées sur site par microfracture ou récoltées sur un autre emplacement du corps et appliquées à la matrice ou même mises en culture sur la matrice - l'objectif est la mobilisation du mécanisme de réparation du corps et la génération de tissu cartilagineux dans la lésion.

Sanja_Saftic_140x140_01.jpg
Dr. Sanja Saftic
International Product Manager