Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site et optimiser notre communication. Nous tenons compte de votre choix et utilisons uniquement les données pour lesquelles vous avez donné votre accord.

Ces cookies contribuent au bon fonctionnement de notre site web en permettant les fonctions de base telles que la navigation et l’accès à des domaines sécurisés. Sans ces cookies, notre site ne peut pas fonctionner correctement.

Ces cookies nous aident à comprendre comment les visiteurs interagissent avec notre site web en collectant des informations de manière anonyme. Grâce à ces informations, nous pouvons optimiser notre offre en permanence.

Ces cookies sont utilisés afin de suivre les utilisateurs sur les pages web. Le but est de proposer des annonces pertinentes et intéressantes pour les utilisateurs et par conséquent précieuses pour les annonceurs et éditeurs et autres partenaires publicitaires tiers.

La méthode therapeutique ACI

Régénération cartilagineuse avec des cellules de cartilage en culture

Pendant la technique chirurgicale de greffe de chondrocytes autologues (ACI - Autologous Chondrocyte Implantation), des cellules de cartilage de votre propre corps et en fait de l'articulation qui vous fait souffrir, sont regreffées dans l'articulation après multiplication dans un laboratoire spécialisé. Cela est nécessaire dans certains cas sévères du fait que chez les adultes, les chondrocytes sont peu nombreux et que pour la réparation, un grand nombre de ces cellules est nécessaire.
 
L'ACI est une procédure en deux étapes. Dans la première étape, on effectue une arthroscopie et on prélève une petit fragment de cartilage sain (biopsie) que l'on envoie à un laboratoire spécialisé pour mettre en culture les chondrocytes.
 
On effectue ensuite une seconde intervention chirurgicale (environ 4 à 12 semaines plus tard) pour greffer les chondrocytes mis en culture. Dans cette procédure, les chondrocytes sont ensemencés sur une membrane de collagène que l'on applique ensuite sur la zone lésée. Ces cellules transplantées se développent dans leur nouvel environnement, formant du cartilage articulaire presque normal.
 
Bien que cette technique convienne parfaitement à de grandes lésions, elle présente quelques inconvénients :

  • Deux interventions chirurgicales sont nécessaires, une pour la biopsie et une pour la greffe des cellules mises en culture
  • La période de rééducation est plus longue du fait des deux interventions chirurgicales
  • Les cellules peuvent ne pas se multiplier de manière suffisante en laboratoire ou ne pas être viables lorsqu'elles sont réimplantées de sorte qu'aucune régénération cartilagineuse ne se produit
  • La mise en culture des cellules est très onéreuse et peut ne pas être prise en charge par votre assurance maladie.
     

Le choix de la candidature à l'ACI incombe au chirurgien. Cette décision dépendra d'un certain nombre de facteurs tels que votre âge, l'étendue et la gravité de la lésion, votre niveau d'activité, l'articulation qui pose problème et d'autres facteurs médicaux pertinents.

Dr. Sanja Saftic
International Product Manager