Dentaire Professionnels
Home / Dentaire Professionnels / Domaines thérapeutiques / Régénération des tissus mous / Scellement de l'alvéole

Scellement de l'alvéole

Après extraction dentaire, la préservation de la crête permet de compenser la résorption des tissus durs1,2 Dans la plupart des cas, cela rend inutile la Régénération Osseuse Guidée au moment de la pose de l'implant.3

L’obturation de l’alvéole d’extraction avec Geistlich Mucograft® Seal permet d’optimiser la cicatrisation des tissus mous dans une alvéole post-extractionnelle avec paroi vestibulaire intacte.3 La matrice, de forme ronde, offre une alternative à la greffe gingivale libre de type « punch ».

Une étude cas-témoin publiée en 2018 démontre que  Geistlich Mucograft® Seal provoque moins de tissu cicatriciel qu'une greffe gingivale libre.4

Bibliographie :

  1. Jung RE, et al.: J Clin Periodontol 2013; 40(1): 90-98. (clinical study)
  2. Schropp L: Int J Periodontics Restorative Dent 2003; 23(4): 313-23. (clinical study)
  3. Rasperini G, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2010; 30(3): 265-73. (clinical study)
  4. Fickl S, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2018; 38: e1-7. (clinical study)

Cas cliniques

Comblement et obturation d’alvéoles postérieures et implantation différée

Cas clinique du Dr. Hadi Antoun
Paris, France

Challenge clinique

Comblement et obturation d’alvéoles postérieures et implantation différée

Objectif

Préservation des volumes de tissus durs et mous après extraction dentaire pour une implantation ultérieure sans élévation du plancher sinusien.

Conclusion

L’extraction suivie d’une implantation différée est une procédure qui a largement fait ses preuves comme le rapporte régulièrement la littérature internationale. La technique du comblement et de l’obturation (socket seal) alvéolaire mise en oeuvre dans ce cas clinique est en revanche plus récente. L’intervalle de temps entre la cicatrisation de l’alvéole et la pose de l’implant est le même que celui observé avec la technique excisionnelle du « punch ». L’avantage de la technique utilisée dans ce cas clinique tient aux point suivants : préservation du volume crestal, absence d’un second site opératoire, raccourcissement du temps opératoire, simplification de la procédure, préservation du volume des tissus mous grâce au scellement de l’alvéole par Geistlich Mucograft® et enfin inutilité d’une élévation du plancher sinusien en raison de la préservation des tissus durs permise par l’emploi de Geistlich Bio-Oss®.


Maintien du tissu kératinisé

Cas clinique du Dr. Ronald E. Jung
Zurich, Suisse

Challenge clinique

Comblement/obturation d’une alvéole antérieure et implantation différée

Objectif

Préservation des tissus durs et mous après extraction dans la zone antérieure associée à une implantation différée.

Conclusion

Il est important de préserver le volume des tissus durs et mous après extraction pour éviter d’avoir à recourir à une lourde régénération osseuse guidée pour la pose de l’implant. Cette procédure minimalement invasive permet une meilleure préservation du volume des tissus durs et mous avec l’association de Geistlich Bio-Oss® Collagen et de Geistlich Mucograft® qu’avec une cicatrisation spontanée.1

Bibliographie :

1 Jung RE, et al. J Clin Periodontol. 2013 Jan;40(1):90-8

Safa Souga

Clinical Science Education Manager