Alvéole d’extraction

Après une extraction dentaire, les dimensions horizontales et verticales de la crête alvéolaire changent. On observe fréquemment une diminution d’environ 50% en largeur et hauteur de la crête1,2. Cette atrophie survient dans les trois premiers mois3. Elle peut entraîner une déformation de la crête et d’autres complications.

Problèmes posés par la résorption de la crête dans le cas de restauration prothétique par bridge

  • Espace sous pontique
  • Répercussions sur la phonation
  • Conséquences esthétiques
  • Hygiène difficile

 

Problèmes posés par la résorption de la crête dans le cas d’implantation

  • Os insuffisant pour la pose d’implants
  • Nécessité d’un traitement ROG ultérieur invasif
“Le comblement avec Geistlich Combi-Kit Collagen favorise le maintien du profil de la crête osseuse.”
Pr. Maurício Araújo, Maringá, Brésil

 

La préservation avec les biomatériaux Geistlich compense en partie la résorption de la crête osseuse

Le recours à des biomatériaux scientifiquement documentés tels que Geistlich Bio-Oss® et Geistlich Bio-Gide® pour la préservation de la crête permet de corriger la résorption osseuse2,3.

  • Augmentations secondaires moins nombreuses au moment de l’implantation2.
  • Meilleure préservation du volume sous pontiques4.

Une stratégie de régénération avec Geistlich Bio-Oss® Collagen et Geistlich Bio-Gide® prévient la perte des tissus durs après une extraction dentaire.

Les cas suivants illustrent des stratégies simples et plus complexes de préservation de crête avec les biomatériaux Geistlich.

Les cas simples peuvent être réalisés par des chirurgiens-dentistes ayant une expérience limitée des techniques d’augmentation. Les cas complexes exigent des compétences chirurgicales plus pointues.


Bibliographie:

  1. Weng D, et al.: Eur J Oral Implantol 2011; 4(Suppl): S59-S66.
  2. Jung RE, et al.: J Clin Periodontol 2013, Jan; 40(1): 90-98.
  3. Schropp L: International Journal of Periodontics & Restorative Dentistry 2003; 23: 313-23.
  4. Schlee M, et al.: Eur J Oral Implantol 2009; 2(3): 209-17.