Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site et optimiser notre communication. Nous tenons compte de votre choix et utilisons uniquement les données pour lesquelles vous avez donné votre accord.

Ces cookies contribuent au bon fonctionnement de notre site web en permettant les fonctions de base telles que la navigation et l’accès à des domaines sécurisés. Sans ces cookies, notre site ne peut pas fonctionner correctement.

Ces cookies nous aident à comprendre comment les visiteurs interagissent avec notre site web en collectant des informations de manière anonyme. Grâce à ces informations, nous pouvons optimiser notre offre en permanence.

Ces cookies sont utilisés afin de suivre les utilisateurs sur les pages web. Le but est de proposer des annonces pertinentes et intéressantes pour les utilisateurs et par conséquent précieuses pour les annonceurs et éditeurs et autres partenaires publicitaires tiers.

Augmentation osseuse de grand volume

La perte des dents, un traumatisme ou la résection d’un kyste peuvent laisser des déficits osseux importants au niveau de la crête alvéolaire. Les techniques de reconstruction sont indiquées pour augmenter un capital osseux insuffisant. 

Les blocs d’os autogène prélevés au niveau du maxillaire inférieur ou de la crête iliaque sont utilisés de manière prédominante pour la reconstruction des déficits importants de la crête. Cependant, les blocs d’os autogène subissent un certain degré de résorption1,2.

L’ajout de biomatériaux Geistlich à la greffe osseuse en bloc limite la résorption.

  • Le substitut osseux Geistlich Bio-Oss® utilisé au-dessus de la greffe aide à maintenir le volume3,4.
  • La membrane collagénique Geistlich Bio-Gide® placée sur la zone augmentée permet de limiter encore davantage la résorption osseuse1,2,5-7.

L’association de l’os autogène avec Geistlich Bio-Oss® et Geistlich Bio-Gide® permet la préservation à long terme de la greffe.

 

 

Bibliographie:

  1. Maiorana C, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2005; 25(1): 19-25.
  2. Maiorana C, et al.: Open Dent J 2011; 5: 71-78.
  3. Schlegel KA, et al.: Int J Oral Maxillofac Implants 2003; 18(1): 53-58.
  4. Jensen T, et al.: Clin Oral Implants Res 2012; 23(8): 902-10.
  5. Proussaefs P, et al.: Int J Oral Maxillofac Implants 2002; 17(2): 238-48.
  6. Proussaefs P, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2006; 26(1): 43-51.
  7. von Arx T & Buser D: Clin Oral Implants Res 2006; 17(4): 359-66.