Elévation du plancher sinusien

Après la perte d’une prémolaire ou d’une molaire, la hauteur de l’os maxillaire postérieur est souvent insuffisante pour l’implantation. L’élévation du plancher sinusien via un abord crestal ou latéral permet d’augmenter la hauteur de l’os.

L’augmentation osseuse peut intervenir avant l’implantation (chirurgie en deux temps) ou simultanément (chirurgie en un temps). L’os maxillaire disponible et l’anatomie du sinus doivent être évalués pour le plan de traitement et la chronologie de l’implantation.

La liste suivante résume les procédures recommandées en fonction de la hauteur osseuse résiduelle1:

Hauteur d’os résiduel >10 mm (Classe A)

  • Procédure d'implantation classique

Hauteur d’os résiduel 7–9 mm (Classe B)

  • Technique par voie crestale
  • Implantation immédiate

Hauteur d’os résiduel 4–6 mm (Classe C)

  • Voie latérale
  • Matériau de substitution osseuse
  • Implantation immédiate ou différée

Hauteur d’os résiduel 1–3 mm (Classe D)

  • Voie latérale
  • Matériau de substitution osseuse
  • Implantation différée

Remarque : L'implantation immédiate n'est pas recommandée lorsque la hauteur d'os résiduel est inférieure à 4 mm ou que la qualité de l'os est insuffisante.

 

La fiabilité élevée des biomatériaux Geistlich pour ces indications a été démontrée dans de nombreuses études2-5. Evidence indicates that xenogenous materials produce better long-term results in sinus floor elevation than autogenous bone chips.6
L'application d'une membrane telle que Geistlich Bio-Gide® augmente significativement le taux de survie de l'implant.7

Geistlich Bio-Gide® peut servir de protection pendant l'intervention chirurgicale et la cicatrisation postopératoire8 lorsqu'elle recouvre la membrane de Schneider.

 


Les alternatives à l'élévation du plancher sinusien

La préservation de la crête et les implants courts peuvent être considérés comme alternatives à l'élévation du plancher sinusien.

Une approche alternative minimalement invasive est la préservation de la crête directement après l’extraction de la dent qui permet de maintenir plus de 90 % de volume osseux dans la région postérieure.9

Après la préservation de la crête, une implantation standard peut généralement être pratiquée sans augmentation osseuse additionnelle.10

 

Même si les implants longs sont considérés comme étant la meilleure option, leur utilisation n’est pas toujours possible. Dans ces cas, des implants courts (<10 mm) sont une alternative valable.

Des avancées dans la géométrie et la texture superficielle ont permis un élargissement de la zone de contact os-implant, ce qui se traduit par une stabilité primaire supérieure et une meilleure ostéointégration à long terme.11

Cependant, les implants courts présentent des limites, notamment un rapport couronne-implant défavorable, un résultat peu esthétique dans la zone antérieure d’un maxillaire atrophié et un contrôle difficile de la plaque. De plus, en cas de perte osseuse marginale, le risque d’échec de l’implantation est augmenté du fait du contact moindre entre os et implant.12

Il existe plus de 300 études sur l'élévation du plancher sinusien avec des biomatériaux Geistlich.

Cela indique à quel point les produits Geistlich sont documentés et recommandés dans cette indication.13


Références:

  1. Jensen OT, et al.: International J Oral Maxillofac Impl 1998; 13 Suppl: 11-45.
  2. Valentini P, Abensur D: Int J Periodontics Restorative Dent 1997; 17(3): 232-41.
  3. Valentini P, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2000; 20(3): 245-53.
  4. Traini T, et al.: J Periodontol 2007; 78(5): 955-61.
  5. Valentini P, et al.: Clin Oral Implants Res 1998; 9(1): 59-64.
  6. Aghaloo TL, Moy PK: Int J Oral Maxillofac Implants 2007; 22: 49-70.
  7. Pjetursson BE, et al.: J Clin Periodontol 2008; 35 (Suppl. 8): 216-40.
  8. Alayan J, Ivanovski S: Clin Oral Implants Res 2018; 29(2): 248-62.
  9. Rasperini G, et al.: Int J Periodontics Restorative Dent 2010; 30(3):265-73.
  10. Weng D, et al.: Eur J Oral Implantol 2011 ; 4 (Suppl): 59-66.
  11. Jain N, et al.: J Clin Diagn Res 2016; 10(9): Ze14-ze17.
  12. Palacios JAV, et al.: Clin Oral Investig 2018; 22(1): 69-80.
  13. Pubmed February 2017. Search term “Bio-Oss” and “Sinus”.

 

Verena Vermeulen
Senior Scientific Communication Manager